Pour rendre un territoire résilient, c'est à dire capable d'encaisser les crises économiques et/ou écologiques, il faut améliorer son autonomie alimentaire en relocalisant les productions alimentaires notamment et redonnant une part active aux citoyens dans la production de sa nourriture. L'idée est de réfléchir ensemble aux solutions qui permettront au Beauvaisis de favoriser une alimentation locale, de s'alimenter sainement en bannissant l'utilisation de produits toxiques et en favorisant au maximum les circuits courts, les achats et emplois à faible impact écono-écologique.
De la terre à l'estomac
Pas pertinentIntéressantPertinentImportantUrgentSans opinion
Augmenter la surface des jardins partagés écologiques, en ouvrir sur des délaissés municipaux.
Favoriser l'acquisition d'une micro parcelle pour les personnes habitant en appartement.
Favoriser l'implantation d'arbres fruitiers dans les jardins privés grâce à des aides financières.
Inciter les entreprises possédant de la surface à y planter des fruitiers et des petites cultures alimentaires à destinations de leurs salariés en accès direct et/ou pour leurs restaurations.
Orienter la destination de 1000ha de surface agricole vers une production alimentaire globale (maraichère, viandes, poissons, céréales, légumineuses) répondant à un cahier des charges de production agro-écologique et de vente locale.
Permettre aux maraichers bio de s'installer en périphérie des villes mais aussi en centre ville, sur les espaces libres et les accompagner à la production à destinations des groupements scolaires.
Faciliter l’implantation de producteurs sur le territoire : pépinière municipale d’accompagnement à l’installation en maraîchage, soutien administratif.
Favoriser la plantation de fruitiers et autres plantes dans l'espace public, l'espace inoccupé, les jardins municipaux et cours des lieux administratifs, le long des routes et pistes cyclables.
Implantation d'une Ceinture verte, renaturalisée, sauvage, autour de la ceinture maraichere.
Faciliter les zones potagères libres du type "Incroyables Comestibles" dans l'espace public.
Développer des légumeries permettant de faciliter l’emploi de denrées locales pour les restaurations scolaires.
Favoriser le déploiement de ruches en centre ville.
Formation continue
Pas pertinentIntéressantPertinentImportantUrgentSans opinion
Travailler en partenariat avec les associations locales existantes afin de former les élus, les professionnels, les décideurs et les citoyens de tout âge au respect de la nature et « au vivre avec ».
Sensibiliser durant tout le parcours scolaire au respect du vivant (végétal et animal) et s'appuyant sur les associations existantes sur le territoire.
Développer les ateliers autour du faire soi-même et de la résiliance.
Le traitement, utilisation de nos "déchets"… de nos énergies ?
Pas pertinentIntéressantPertinentImportantUrgentSans opinion
Favoriser les cuves de récupération d'eau de pluie pour arroser les massifs, jardins particuliers, pelouses (stages, parcs ...) mais aussi pour le lavage des rues.
Local et bon pour tous
Pas pertinentIntéressantPertinentImportantUrgentSans opinion
Décentraliser la cuisine centrale pour recréer un univers où le repas est pensé, humé, préparé au plus près des personnes (enfant, adulte, etc...) sur les lieux de prise de repas.
Lancer un programme d'éducation au gout / cuisine maison / cuisine de saison /équilibre alimentaire / protéine végéale dans les écoles et pour le grand public.
Accompagner le 100% bio et local dans les restaurations collectives (scolaires, loisirs, administratives, EPAD, repas évenementiels) avant la fin du mandat.
Augmenter la part de nourriture locale et bio au sein des établissements publics (scolaires, loisirs, cantines administratives, repas ponctuels noel, personnes agées...etc).
Proposer un repas sans protéines animales équilibré par semaine dans les cantines scolaires. Laisser la possibilité aux enfants même jeunes de ne pas prendre de viande à la cantine.
Organiser des ateliers d'immersion dans les fermes afin de travailler avec les enfants le lien entre cette activité et l'alimentation.
Tout est lié
Pas pertinentIntéressantPertinentImportantUrgentSans opinion
Création d' une monnaie locale afin de favoriser le commerce local.
Remplacer les repas des anciens par des repas d'échanges de savoir entre le anciens et les enfants.
Une consommation plus responsable
Pas pertinentIntéressantPertinentImportantUrgentSans opinion
Soutenir le développement de commerces fixes et itinérants proposant des produits sains locaux, en vrac.
Aider à la création d'un commerce coopératif et alternatif au sein des grandes villes.
Faire la promotion des producteurs locaux.