Dans les mouvements de villes en transition, un des piliers d'action est de renforcer les liens, les solidarités et la coopération entre l’ensemble des acteurs du territoire. C'est à dire de s'appuyer sur les actions locales déjà en place, de les soutenir et de les mettre en lien quand elles ne le sont pas déjà. Améliorer la gouvernance de la ville et de l'agglomération passe donc par une prise en compte plus personnalisé des besoins des habitants et des structures au service de la population. Vous pouvez ici proposer toutes les modalités de collaboration et consultation entre les habitants et les élus qui pourraient améliorer la qualité de vie des Beauvaisiens.
S'appuyer sur les structures locales (associations, entreprises) pour créer ou développer une activité.
Démocratisation de l'accès à la vie politique.
Rendre obligatoire et visibles les comptes-rendus des conseils municipaux (dans certains villages de l'Agglo du Bvsis, en effet, il n'y a pas de comptes rendus des débats)
Rendre transparent les projets élaborés par les municipalités. Notamment les propositions impactant de façon importante les ressources communales.
La population doit être invitée à enrichir les projets de la commune, par l'ouverture des commissions.
Pour tous les projets importants portés par une collectivité, mettre en place une Commission d’Évaluation Citoyenne dès la naissance du projet. L'objectif premier est de constituer un groupe de citoyen pour mener une réflexion en amont du projet afin de définir le cahier des charges à atteindre pour ce projet, les conditions de faisabilité en termes de coûts, délais, qualités recherchées du projet, les avantages attendus et les limites de inconvénients acceptables.
Créer un Comité de Suivi Citoyen pour les projets importants : l'objectif de ce groupe de travail est de suivre les évolutions du projet et de contrôler que les attentes qui ont suscité la création de ce projet sont bien respectées tout au long du processus de décision pour atteindre réellement les objectifs recherchés.
Limiter l'évolution des prélèvements (taux des impôts locaux, actualisations des valeurs locatives, taxes, redevance,...) à l'évolution du coût de la vie.
Soutenir financièrement la création d'une monnaie locale et la distribuer via une partie du salaire des employés communaux ou aides financières.
Filmer et retransmettre en direct sur internet les conseils municipaux.
Mettre en place un Comité Citoyen d’Évaluation des Promesses de Campagne afin de suivre l'accomplissement des promesses tout au long du mandat.
La ville doit prendre conscience des enjeux environnementaux et promouvoir au quotidien les actions positives pour l'environnement. En effet il y a trop peu de messages dans ce sens de le magazine de l'agglo, les réseaux sociaux de nos élus. Les élus ne croient pas à cette crise environnementale ou bien ils font l'autruche car les citoyens ne sont pas demandeurs et ce n'est pas bon pour les élections ?
Taxer les ordures ménagères tout en mettant en place des dispositifs pour aider à les réduire (consigne, compostage, ...)
Pousser les entreprises à diminuer leurs déchets tout venant et à augmenter leur part de déchets recyclables
Augmenter les contrôles des entreprises concernant leurs rejets et leur imposer des objectifs : pollution des eaux, pollution atmosphérique, quantité de déchets non recyclables, ...
Réhabilité les panneaux d'affichage publique comme moyen de faire circuler l'information entre les riverains d'un quartier.
Interdire les panneaux publicitaires lumineux : utiliser les autres comme à Grenoble, pour promouvoir les arts et la culture et/ou pour informer de gestes écologiques
plus d'ouverture et de démocratie au sein du conseil municipal
Améliorer la visibilité des actions des associations de BeT par le biais de la municipalité.
Assurer l'autonomie alimentaire de la ville en augmentant la part de production alimentaire locale.
Créer un bureau du temps.
Rendre impossible le cumul des mandats : élu à la mairie et élu à l'agglo pour laisser un peu d'air aux petites communes
Le futur maire s'engage à ne pas faire plus de 2 mandats
accompagner les producteurs locaux dans le parcours administratif parfois trop lourd pour eux, ils doivent pouvoir se concentrer sur la qualité et les quantités à livrer.
Il faut interdire la destruction de nouvelles surfaces agricole même si les prétextes ont été nombreux ces dernières années, il ne faut plus céder notre bonne terre picarde
Il y de nombreux zones industrielles laissées à l’abandon, il faudra les réhabiliter pour les proposer aux industriels et aux artisans en quêtes de développement.
Réaliser un outil en ligne et un outil manuscrit (retranscrit après en ligne par un employé de la mairie) pour introduire des propositions ou voter pour celles émises par d'autres habitants. Le conseil municipal est obligé d'examiner ces propositions.
Faire appel à des habitants pour développés les projets d'habitations.D’une part, les aménagements urbains sont mieux conçus. D’autre part, et c’est encore plus important, les personnes qui se mettent autour de la table pour imaginer les nouveaux plans du quartier forment par là même une communauté dynamique.Elles apprennent à discuter ensemble, à argumenter, à se disputer et, espérons-le, à faire la fête. C’est une super recette contre la solitude, cette autre malédiction de notre société.
Permettre aux citoyens de participer à la gestion du budget municipal. a ville de Porto Alegre, au Brésil, où les habitants participent aux budgets sur l’infrastructure et le transport public. Grâce à ça, les habitants acquièrent une tout autre perception du mécanisme et de l’utilité des impôts. Ils découvrent à quoi sert l’argent public, ils réalisent que beaucoup plus de choses sont possibles quand l’argent est regroupé dans un budget municipal plutôt qu’investi de manière individuelle.
Construire une politique participative pour intégrer le citoyen régulièrement (et pas seulement aux élections) aux décisions prises. Cela peut passer par des débats autour de thématiques, de sondage ou de référendums au regard des propositions faites, de prises en compte des propositions citoyennes. Les élu(e)s retrouvent alors pour rôle d'action pour le bien commun et non plus de poursuite d'autres ambitions. Le citoyen devient un acteur au sein de la communauté.
Expérimenter localement le revenu universel (ou revenu de base) pour chaque citoyen à sa majorité, à l'image du Kenya et de la Finlande. En observer les effets sur le niveau de vie des citoyens, sur le temps alloué par chaque personne à la culture, aux actions locales, a l'associatif à la suite de cette mise en place.
De nombreux projets de proximité pourront s'appuyer sur les acteurs des quartiers (commerces, entreprises, associations, administrations, habitants... ) Proposer une forme de renaissance adaptée pour les personnes qui souhaitent s'impliquer pour expliquer, faire connaître, faire vivre ces nouveaux outils et animer les prises de décisions locales (tout ce qui ne peut être régenté de façon centrale).
Soutenir financièrement la création d'une monnaie locale et la distribuer via une partie du salaire des employés communaux ou aides financières.
Je propose que votre initiative citoyenne constructive pour co-construire des actions de protection de l'environnement, pour adopter une façon de vivre conforme avec les enjeux climatiques actuels urgents soit étendue aux communes limitrophes comme la communauté de communes du Plateau picard au sein de laquelle je réside car aucune initiative de ce type n'est développée alors qu'il y a urgence et que celle-ci ne se limite pas à la communauté du Beauvaisis. L'union fait la force !
Publier les rapports complets des conseils municipaux, et non plus des extraits.
Rendre accessible à tous les comptes administratifs (la comptabilité) de la ville, en m 3 par exemple, càd rendre lisible toute la comptabilité communale de plus de 3 mois.
Publier un indicateur de résilence alimentaire. % de la population pouvant être nourrie par une production située à moins de 20km (fourrage du bétail et intrants agricoles inclus). Calcul basé dans un premier temps sur la valeur économique puis la valeur énergétique des aliments comparée aux apports journaliers recommandés.
Le maire Beauvais doit être un local (-30km) pour bien connaître son territoire, l'aimer et y prévoir l'avenir long ( de 30 ans)
Etudier/initier la mise en place d'un revenu de transition écologique, versé à toute personne ayant une activité à impact écologique ou social ; activités qui seraient listées avec les CAF, Pôle Emploi, mairies, etc. Il pourrait compenser une perte d'emploi lié aux crises économiques ou énergétique. Mise en place d'un réel accompagnement des individus, auxquels il est demandé d'adhérer à une structure démocratique (coopérative d’activité et d’emploi, association, collectif d’entrepreneurs…).
Educ Tour à destination des élus : dans des villes ou agglos pilotes de la transition écologique (Loos-en-Gohelle, Ungersheim...)
Démocratie participative : PLU participatif, forum local, implication des habitants dans les aménagements de quartier (ex. : la ville fournit les arbres, les habitants les plantent et se ré-approprient les espaces publics)
Introduire des éléments de développement durable (empreinte carbone, coût de maintenance, coût en consommation d'énergie,...) comme critères de jugement des offres dans tous les marchés publics
Sur les points centraux de chaque quartier (ex place jeanne hachette, ancienne mairie de Marissel, chateau d'eau Argentine...), crée un programme d'animation visant à la rencontre des habitants et leur appropriation des lieux : espace d'expression (écrite) libre, scène ouverte, café lecture à ciel ouvert... pour faciliter les rencontres et échanges entre habitants, la vie dans l'espace publique (et pas seulement la circulation ou les déplacements).
Faire voter le budget par les citoyens (comme à Montataire).
Faire voter le budget par les citoyens (comme à Montataire).
Utiliser les policiers municipaux comme des agents de proximité, de dialogue, de confiance, en faire cette police de proximité disparue depuis plus de 10 ans et qui réapparaît sporadiquement sous divers noms), et non une autre force armée qui crée un tout autre rapport à la population.
Utiliser les policiers municipaux comme des agents de proximité, de dialogue, de confiance, en faire cette police de proximité disparue depuis plus de 10 ans et qui réapparaît sporadiquement sous divers noms), et non une autre force armée qui crée un tout autre rapport à la population.
Les habitants ne doivent pas être des consommateurs (passifs) de services et activités municipales. Inciter les habitants à rejoindre les associations locales, passer avant tout par elles pour assurer des services, animations qu'elles proposent déjà.
Au moment du lancement d'une action nouvelle par l'Agglomération / la Ville, étudier le "marché" suffisamment finement pour ne pas créer un service ex nihilo, alors que l'offre est déjà présente... et le besoin déjà couvert par une association locale... ( ex. initialement les YellowVélos alors que Beauvélo existait! ... entre autres... )
Respecter un critère environnemental fort et engagé dans les appels d'offres liés aux marchés publics passés par la Ville ou par l'Agglo. C'est aussi par le choix des candidats à ses marchés, par la volonté affichée d'être exemplaire dans ses achats publics, que notre collectivité doit utiliser l'argent public en respectant les citoyens.